Influenzanet est un système permettant de surveiller l’activité des syndromes grippaux par internet. En savoir plus


Devenez acteur de la surveillance de la grippe et de la COVID-19

Login ou mot de passe oublié ?

Résultats de la deuxième saison de GrippeNet.fr (2012-2013)

Vous trouverez sur cette page un aperçu des analyses réalisées lors de la deuxième saison de GrippeNet.fr, qui s'est déroulée du 15 novembre 2012 au 21 avril 2013.


Description des participants GrippeNet.fr lors de cette deuxième saison

Entre le 15 novembre 2012 et le 21 avril 2013, 6 058 personnes ont participé à GrippeNet.fr. Le suivi de ces participants à donc duré 22 semaines (soit 5 mois) et 84 933 questionnaires hebdomadaires ont été remplis (déclaration hebdomadaire de la présence ou de l'absence de symptômes chez les participants).


Bilan de la participation durant la deuxième saison

Le graphique ci-dessous montre la participation au cours de la deuxième saison 2012-2013. La courbe bleue représente l'évolution du nombre de participants inscrits ayant rempli un questionnaire préliminaire (de profil). Les histogrammes en vert exposent le nombre de participants de GrippeNet.fr qui ont rempli les questionnaires hebdomadaires chaque semaine durant la saison.


Caractéristiques démographiques des participants

Certaines catégories de personnes ont été, cette année encore, plus représentées que d’autres. Effectivement, nous avons observé de nouveau une forte représentation des femmes (61%) et des personnes de 60-69 ans (20% des participants), et une plus faible représentation des personnes des catégories d'âge les plus jeunes (0-29 ans) et les plus âgées (plus de 70 ans).

Lors de cette deuxième saison, les enfants et adolescents ont eu la possibilité de participer à l'étude via le compte GrippeNet.fr de leurs parents. Les moins de 18 ans représentaient 11% des participants.

Répartition des participants à GrippeNet.fr dans les différentes classes d'âge par rapport à la population générale


Répartition géographique des participants

La répartition géographique des participants de GrippeNet.fr est à nouveau proche de celle de la population française. Les participants proviennent des 96 départements de France métropolitaine, de 2 639 communes. 4,6 % des participants habitent à Paris.

Nous observons néanmoins encore cette année une surreprésentation de certaines régions (Ile-de-France, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et Corse), et une sous-représentation de certaines autres (Nord-Pas-de-Calais, Bretagne, Haute et Basse-Normandie, Picardie et Poitou-Charentes).

Le graphique ci-dessous illustre le top 20 des départements participants à GrippeNet.fr. La partie verte montre le taux de participation en fonction du nombre d'habitants composant le département. La partie de droite en bleu expose le nombre de participants GrippeNet.fr de chaque département.


La santé des participants

Si 82% des participants n'avaient aucun problème de santé, les problèmes cardiaques, l'asthme et le diabète étaient ensuite les trois premières pathologies rencontrées chez les participants.

Parmi les participants, 34 % étaient allergiques et présentaient des symptômes respiratoires (rhume des foins, allergie aux acariens, ou aux animaux domestiques, etc.)

En termes de vaccination, les participants de GrippeNet.fr étaient plus nombreux à être vaccinés contre la grippe saisonnière que le reste de la population française. Cette année, 34 % des participants de GrippeNet.fr étaient vaccinés contre 20 % dans la population générale. Les participants ont été 24 % à recevoir un bon de vaccination car ils faisaient parti d'un groupe pour lequel la vaccination anti-grippale est recommandée.

Le graphique ci-dessous montre le pourcentage de personnes vaccinées et non vaccinées chez les participants avec des problèmes médicaux. Les participants atteints de problèmes médicaux auraient tendance à suivre les recommandations et à se faire vacciner contre la grippe saisonnière, ce qui n'est pas le cas des personnes saines.

En ce qui concerne les raisons de se faire vacciner ou de ne pas se faire vacciner, voici le top 3 des réponses les plus apportées :

Raisons de se faire vacciner contre la grippe Raisons de ne pas se faire vacciner contre la grippe
  • Je fais partie d'un groupe pour lequel la vaccination est recommandée 
  • Je prévois de me faire vacciné mais je ne l'ai pas encore fait
  • La vaccination diminue mes risques de contracter la grippe
  • La vaccination ne m'a pas été proposée
  • La vaccination diminue le risque de transmettre la grippe à d'autres personnes
  • Je n'appartiens pas à un groupe pour lequel la vaccination est recommandée 

Les participants de GrippeNet.fr et la grippe


Les symptômes les plus fréquemment rencontrés cette saison

Dans 78% des questionnaires hebdomadaires, aucun symptôme n’a été déclaré. Les symptômes les plus fréquemment déclarés étaient le nez qui coule ou bouché, la toux et les éternuements.


Les participants de GrippeNet.fr sont-ils nombreux à avoir eu un syndrome grippal cette année ?

La plupart des participants de GrippeNet.fr n’ont pas eu de syndrome grippal cette année, comme l’année dernière. Parmi les symptômes déclarés par les participants, 29% d’entre eux ont déclaré au moins une fois des symptômes compatibles avec un syndrome grippal. Ils ont été plus nombreux à avoir déclaré au moins une fois des symptômes compatibles avec un rhume ou de l’allergie (32%), et moins nombreux à avoir déclaré au moins une fois des symptômes gastro-intestinaux non liés à un syndrome grippal ou à un rhume (19%). Lors de la saison 2011-2012, 23% des participants ont déclaré des symptômes compatibles avec un syndrome grippal. Cette différence peut s'expliquer par le fait que l'épidémie de grippe saisonnière 2012-2013 a été particulièrement longue, comme l'ont montré les données de surveillance du réseau Sentinelles et de l'Institut de veille sanitaire (InVS).


Comment se comportent les personnes atteintes de syndromes grippaux ?

Au moment du remplissage de leur questionnaire hebdomadaire, les participants déclarant des symptômes compatibles avec un syndrome grippal ont été 38% à consulter un professionnel de santé, et seul 2% prévoyaient de le faire.

Parmi les personnes atteintes d'un syndrome grippal, 8% ont consulté un site Internet médical pour obtenir des informations sur leur maladie, et 5% n'ont pris aucun médicament.

Concernant l'impact de la maladie sur le mode de vie des participants malades, 44% n'ont rien changé à leurs habitudes, 32% ont changé leur routine mais n'ont pas eu d'arrêt de travail ou d'école, et 24% ont dû manquer leur travail ou l'école. Enfin, moins de 1% des personnes atteintes d'un syndrome grippal ont été hospitalisées du fait de complications ou de maladies sous-jacentes.

Bilan de la saison grippale 2012-2013 en France

Source : Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire n°32 - Institut de veille sanitaire - 8 octobre 2013

Epidémie de grippe 2012-2013 en France métropolitaine

La saison 2012-13 a été caractérisée en France métropolitaine par une épidémie grippale plus intense dans la communauté que celles des 3 saisons précédentes et d’une durée de 13 semaines, la plus longue parmi les 29 épidémies saisonnières suivies depuis 1984. L’épidémie a démarré fin décembre pour atteindre un pic deux mois après, supérieur au pic de la pandémie de 2009 et des saisons suivantes. Les virus grippaux A(H1N1)pdm09, A(H3N2) et de type B ont circulé avec une dominance initiale des virus de type A qui s’est inversée en faveur des virus de type B fin janvier. Le nombre de foyers d’infections respiratoires aiguës en collectivités de personnes âgées est resté inférieur à celui de 2011-12. Le nombre de consultations pour grippe aux urgences a augmenté par rapport aux 2 saisons grippales précédentes. Parmi ces patients, 6,8% ont été hospitalisés, proportion significativement plus faible que celle de la saison précédente (8,2%). Au total, 818 cas graves ont été admis en réanimation, nombre supérieur à celui de la saison précédente mais inférieur aux 1 305 cas graves de la pandémie. Ces cas graves, plus jeunes que l’an passé, ont principalement été infectés par le virus A(H1N1)pdm09. La létalité des cas graves est restée comparable à celle observée en 2011-12, 2010-11 et 2009-10.

En conclusion, l’épidémie de grippe 2012-13 a été particulièrement longue, marquée par une cocirulation de 3 virus grippaux. De ce fait, même si la gravité de la grippe a été comparable cette année à celle des saisons précédentes, l’impact de l’épidémie en termes de consultations pour syndromes grippaux et hospitalisations a été plus important.

(Accédez au BEH n°32 complet de l'Institut de veille sanitaire).


Parution du premier article scientifique de GrippeNet.fr

Les données recueillies lors de la première saison ont permis la publication d’un article scientifique dans la revue à comité de lecture scientifique PLoS One en septembre dernier, sur la faisabilité du projet GrippeNet.fr et sur la représentativité de sa population par rapport à la population générale. Ci-dessous un résumé en français de l’article « Evaluating the Feasibility and Participants’ Representativeness of an Online Nationwide Surveillance System for Influenza in France ».

Evaluation de la première saison de Grippenet.fr : faisabilité du dispositif de surveillance et représentativité des participants

Le bilan de cette première saison a confirmé la possibilité de mettre en place un dispositif de surveillance des syndromes grippaux basé sur la participation volontaire de la population. Le niveau de satisfaction des participants était élevé (moins d’1% des personnes a déclaré ne pas souhaiter participer à la deuxième saison).

Pour évaluer la représentativité des participants à GrippeNet.fr, les paramètres suivants ont été comparés à ceux de la population générale : localisation géographique, indicateurs démographiques, socio-économiques et sanitaires. Si la population de GrippeNet.fr n’était pas représentative en termes d’âge et de sexe, toutes les classes d’âge étaient en revanche représentées. Concernant les facteurs socio-économiques, les participants étaient plus souvent employés et avec un niveau d’éducation plus  élevé que la population générale. Les habitants des grandes villes (>10 000 habitants) étaient plus nombreux à participer (55.3% des participants), mais les caractéristiques de mobilité (déplacements maison-travail) n’étaient pas différentes de celles de l’ensemble de la population générale. La proportion de personnes vaccinées parmi les participants était supérieure à celle de la population générale.

Les résultats obtenus ont permis de montrer la faisabilité d’un tel système de surveillance, avec une participation semblable à celle observée dans d’autres pays européens pour lesquels les dispositifs étaient en place depuis plus longtemps. Afin de garantir une représentativité plus juste de certaines catégories de la population, il est nécessaire de renforcer le recrutement d’un plus grand nombre de participants.

Debin M, Turbelin C, Blanchon T, Bonmarin I, Falchi A, Hanslik T, Levy-Bruhl D, Poletto C, Colizza V. Evaluating the feasibility and participants' representativeness of an online nationwide surveillance system for influenza in france. PLoS One. 2013 Sep 11;8(9):e73675.

INSERM SU
SPF

En partenariat avec : INRIA